Le festival hip hop n°1 de Suisse romande reprend du service !

La cinquième édition du premier festival hip hop de Suisse romande aura finalement lieu samedi 29 janvier 2022. Après deux reports de dates en raison du contexte sanitaire et la mise à feu d’une nouvelle édition du festival à Neuchâtel fin novembre, le rendez-vous le plus attendu des fans de hip hop romands et de France voisine retrouvera ses quartiers à l’Arena de Genève pour une nouvelle soirée dédiée à la crème du rap francophone actuel. Un lineup inédit et remanié pour l’occasion qui verra défiler Niska, PLK, Gazo, Oboy, Frenetik et Luv Resval. Six concerts pour une affiche festive, unique et sans restrictions sanitaires, à condition de présenter un certificat Covid pour entrer au festival. Le turn up est de retour en terres genevoises !

NISKA Il est venu dans l’inconnu, il repartira inoubliable ! Aujourd’hui, Niska est dans la tête de millions de personnes grâce à un rap qui ne laisse pas indifférent. En France, mais pas que : en à peine plus de cinq années de carrière, le rappeur de l’Essonne s’est imposé comme l’un des plus flamboyants porte-drapeaux de la musique francophone en dehors des frontières hexagonales. Et c’est tout sauf un hasard, tellement l’impertinence de Niska déroute tout autant qu’elle fascine: chacun de ses tubes est une piqûre d’adrénaline dont on ne peut se passer.

PLK En 2019, c’était l’une des nouvelles figures rap du moment et il faisait ses preuves sur la scène de The Beat #03 devant un public conquis. En quelques années, l’enfant terrible a grandi et s’affirme désormais comme un artiste complet sans complexe. Après un disque d’or et trois disques de platine, PLK co-signe le banger de 2021, « Petrouchka » aux côtés de Soso Maness, confirmant ainsi sa position de poids lourd.

GAZO Gazo ne surfe pas sur la vague de la drill : il est l’origine du tsunami qui retourne le rap game français. Attirant l’attention avec sa série de freestyles, c’est début 2021 qu’il transforme l’essai avec sa mixtape « Drill FR ». Fort d’un son lourd et sombre, d’une voix grave, éraillée et menaçante et de collaborations avec des poids lourds comme Jul, Kaaris, , Koba LaD, Hamza ou encore Gims, Gazo prouve qu’il est le porte-drapeau de ce sous-genre rap qui a tout ravagé dans son passage sur l’Hexagone en 2020. À 26 ans, il n’a pas changé pour rencontrer le succès, mais a attendu que les tendances évoluent pour qu’il vienne a lui. Qu’on se le dise, le trône n’est pas vacant : Gazo y a posé son grillz.

OBOY Après avoir collaboré sur des titres avec Koba LaD et Aya Nakamura, reçu une invitation de Jorja Smith ou DBLOCK, Oboy décide de revenir sans featuring sur son deuxième album. Un album introspectif et sombre, dans lequel Oboy se révèle de plus en plus. La singularité de son flow, ses punchlines reconnaissables et son sens de la mélodie font de cet album, un album vrai et prometteur. Armé de sa nonchalance et sa noirceur, Oboy est prêt à faire vibrer The Beat.

FRENETIK Pour Frenetik, le rap, c’est avant tout d’user des mots pour dire ses vérités. Le jeune rappeur débarque en trombe de Bruxelles avec son premier album « Jeu de couleurs », 14 pistes enregistrées sans faire appel à aucun autre rappeur, mais en s’entourant de la crème de la production. Frenetik porte bien son blaze : sa sensibilité et son flow acéré ne laissent pas indifférent. Combinés à un texte précis et une voix lourde, le Bruxellois a tout sous la main pour continuer à gravir les échelons.

LUV RESVAL Une pluralité de talents issue d’un travail acharné, voilà la force de Luv Resval. Capable de bâtir toute sorte de rap, il est reconnaissable par la fluidité de ses paroles, ses refrains mélodieux, des ambiances atmosphériques et des flows électriques. Proche du côté sombre de la pop culture, Luv Resval sort « Etoile Noire » en juin dernier et enchaîne les références sans que cela n’entache ses textes mélancoliques et précis. En à peine quelques mois, le protégé d’Alkapote a parcouru un chemin de géant.

Conditions d’entrée Selon les directives actuelles du Conseil Fédéral, les personnes âgées de plus de 16 ans devront présenter un certificat COVID avec code QR valable pour entrer au festival - prouvant que son titulaire est vacciné, guéri ou testé - ainsi qu'une pièce d'identité valable. Les personnes de moins de 16 ans n’ont pas besoin de certificat COVID. Les autotests ne sont pas valables dans le cadre du certificat COVID et tout autre document sans code QR valable ne sera pas accepté et l’entrée à la manifestation refusée. Les billets achetés pour les dates reportées restent valables aux mêmes conditions. Retrouvez plus d’informations sur les conditions d’entrée sur notre site www.thebeatfestival.ch.

Nous nous réjouissons de vous retrouver samedi 29 janvier à l’Arena de Genève pour vivre la cinquième édition du Beat Festival. En attendant, prenez soin de vous et de vos proches!

En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, permettre la personnalisation du contenu du site et analyser l’audience du site internet.

En savoir plus