The Beat Festival

The Beat Festival

Partagez l'évenement THE BEAT

News

Ninho et Koba LaD rejoignent RK et Zola à l’affiche de The Beat Festival

The Beat Festival annonce deux nouveaux noms à l’affiche de sa 4ème édition. Après RK et Zola, les rappeurs parisiens Ninho et Koba LaD rejoignent l’événement hip hop de l’année en Suisse romande, dont le programme complet sera dévoilé à la rentrée.

Des textes acérés et une technique incisive, voilà comment Ninho affole le rap français du haut de ses 23 ans. Après « Comme Prévu », le jeune rappeur sort « Destin » en mars 2019 et continue sur sa lancée, solidifiant sa carrière sur des bases en béton en s’armant de featuring réunissant la crème du rap actuel. À ses côtés, on retrouve notamment Niska, Jul, Dadju et Koba LaD – ce dernier est aussi présent à la quatrième édition de The Beat, un casting XXL pour souligner ce que Ninho fait de mieux. « Destin » a dès sa sortie conquis la France, devenant l’album le plus écouté en 24 heures sur la plateforme Deezer. Autrefois considéré comme grand espoir du rap français, Ninho démontre aujourd’hui par A plus B que ce statut était bien mérité.

Il aura fallu moins d’une année à Koba LaD pour conquérir la France depuis son QG d’Evry. Cette ascension fulgurante n’est pas sans rappeler celle de Moha La Squale qui s’est produit sur la même scène lors de la troisième édition du festival. À 19 ans, Koba retourne tout le rap game dans sa direction et se fait le chef de file de toute une – nouvelle – génération. C’est après seulement cinq freestyle « Ténébreux » balancés sur Youtube que Koba LaD signe chez Def Jam France et additionne des millions de streams. Quelques mois et deux albums plus tard, la réputation du rookie du 91 n’est plus à faire !

Retrouvez Ninho, Koba LaD, RK et Zola en exclusivité à The Beat Festival #04 samedi 25 janvier 2020. Programme complet annoncé en septembre.

The Beat #04 : RK, Zola and more to be announced.

The Beat a rapidement su se faire un nom dans le paysage des festival roman de par son créneau simple, mais néanmoins redoutable: amener chaque année à Genève les artistes les plus en vue de la scène hip-hop francophone. Les trois premières éditions ont fait nombres d’adeptes, la communauté The Beat s’agrandit d’année en année. Attendue au tournant, la cuvée #04 du festival sera indubitablement à la hauteur des précédentes, avec une affiche mêlant jeunes rappeurs et fers de lance du mouvement hip-hop. Rendez-vous fixé au 25 janvier 2020 !

La relève du rap français est assurée, RK en est l’exemple. Ascension fulgurante de ce jeune rappeur de 17 ans, qui s’est imposé dans le game au cours de l’année écoulée, à grands coups de freestyles, de clips élaborés et d’un album, « Insolent », déjà certifié disque d’or en Suisse (adjusted). Fort de ce succès, son année 2019 démarre en trombe avec une tournée à guichets fermés, dont la Salle Communale de Plainpalais dans le cadre de Voix de Fête, et un deuxième album, « Rêves de Gosse », sorti le 05 Avril qui marche fort avec une entrée #7 dans les charts Suisse. RK c’est la jeunesse, la passion, et surtout le travail. Il a toutes les cartes en main pour devenir une référence du rap français.

Partagé entre Evry et l’Est de la France, Zola a grandi en banlieue avant de déménager avec sa mère en province. Son adolescence est faite d’aller-retours, ce qui forgera son indépendance. Son rap est dur, parle d’illicite, certes, mais il fait surtout jumper les foules. Sa rencontre avec DJ Kore (SCH, Lacrim, …) lui a permis de concevoir ce premier disque. Il l’intitule « Cicatrices », titre qui fait référence à ses souffrances et failles personnelles. Sorti le 05 Avril dernier, il entre directement #6 dans les charts Suisse. A moins de 20 ans et déjà un premier album à succès, Zola a plus que jamais a un grand avenir devant lui.

Retrouvez RK et Zola en exclusivité à The Beat Festival #04 samedi 25 janvier 2020. La suite de la programmation arrive bientôt.

The Beat réussit la passe de trois

L’événement hip hop de l’année en Suisse romande a attiré 7000 spectateurs pour sa 3ème édition samedi soir. Bilan positif.

(Photo : PLK ©Tom Menetrey)

L’événement hip hop de l’année en Suisse romande a attiré près de 7000 fans pour sa 3ème édition samedi soir à l’Arena de Genève. Après une mise à feu réussit en 2017 et une édition au sommet en 2018, The Beat Festival a confirmé son statut d’événement leader sur la musique urbaine avec une affiche inédite réunissant les meilleurs artistes du genre dont Vald, Moha La Squale, PLK ou encore Columbine. Rendez-vous le 25 janvier 2020 pour The Beat #04 !

 

Pour sa troisième saison, l’événement genevois s’était doté d’un espace extérieur clôturé et sécurisé devant l’Arena avec stands de boissons et nourriture ouverts aux festivaliers dès 14h. Des milliers de jeunes fans de musiques urbaines, pour la plupart âgés entre 15 et 20 ans, se sont ainsi donnés rendez-vous en début d’après-midi dans une ambiance bon enfant et sous un joli rayon de soleil en attendant l’ouverture des portes prévue à 17h.

 

La salle était donc déjà bien remplie au coup d’envoi du premier concert à 18h30 pour acclamer la montée sur scène de Lord Esperanza, suivi de Dosseh et PLK dans une ambiance festive des grands soirs. Le parterre de l’Arena s’est petit à petit transformé en marée humaine, ondulante et trépignante au gré des performances des artistes, respirant et se disloquant à chaque pause pour mieux se reformer dès le concert suivant. Fou.

 

Le ton montait encore d’un cran en milieu de soirée avec la performance atypique mais intense du duo Columbine, puis le cavalier seul du pur sang Moha La Squale, esprit indomptable et corps fougueux, tout de blanc vêtu et crinière au vent. Point d’orgue de cette édition, le rappeur génial et ambianceur unique Vald faisait ensuite chavirer ses ouailles sur le coup des minuit et demi à l’heure de la grand-messe du hip hop absurde et décalé, avant de céder l’office au rappeur anglais Scarlxrd pour la déflagration finale.

 

Après plus de 7h de concerts, The Beat Festival 3ème du nom s’est achevé au petit matin sur un excellent bilan artistique, organisationnel et financier. La manifestation s’est déroulée sans incidents et le budget est équilibré. Rendez-vous samedi 25 janvier 2020 pour la quatrième édition de l’événement hip hop de l’année en Suisse romande.

Coup de projecteur sur l’affiche de cette troisième édition

The Beat Festival arrive à grands pas ! Trois jours avant la 3ème édition, coup de projecteur sur le programme de ce samedi 26 janvier qui promet de retourner l’Arena de Genève. Après une édition 2018 à guichets fermés avec plus de 8’500 amateurs de musique urbaine et les performances mémorables de Damso, Romeo Elvis ou encore Sofiane, l’événement hip hop de Suisse romande est de retour, chargé à bloc pour une nouvelle édition réunissant la crème du rap actuel avec Vald, Scarlxrd, Moha La Squale, PLK, Columbine, Dosseh et Lord Esperanza. Prêts pour la soirée turn up de l’année ?

 

Pour cette nouvelle édition, The Beat revoit également son dispositif d’accueil public et se dote d’un espace extérieur. Le parvis devant l’Arena fera dorénavant partie de l’enceinte du festival et ouvrira dès 14h pour tous les détenteurs d’un billet, qui pourront ainsi se restaurer dans un espace convivial et sécurisé en attendant l’ouverture de la salle à 17h. Cette zone qui restera ouverte toute la soirée fera notamment office de fumoir plus confortable que les années précédentes.

 

VALD – 00h30

Remarqué par le public lors de la première édition du festival, Vald revient en terrain conquis, fort d’un concert complet au Palladium de Genève en novembre dernier. Le rappeur de l’absurde a marqué 2018 par son album « Xeu ». Frisant le burlesque, le trublion d’Aulnay-sous-Bois est aujourd’hui le nouveau souffle du rap français et le héro d’une jeunesse en quête de repères esthétiques.

 

Moha la Squale – 23h00

Mohamed Bellahmed, alias Moha La Squale, n’en fini plus de faire des émules avec son franc parler et son charme ravageur. Révélation du dernier Montreux Jazz Festival, le rappeur du XXe arrondissement est devenu l’un des artistes les plus suivis de l’Hexagone depuis la sortie de son premier album « Bendero » déjà nominé comme meilleur album rap aux Victoires de la musique.

 

SCARLXRD – 02h00

De l’autre côté de la Manche, Scarlxrd n’est pas en reste. Dreadlocks courtes, masque noir et look post-apocalyptique, le rappeur de Birmingham sonne la révolution hardcore au royaume de sa Majesté avec son titre viral « Heart Attack ». D’abord connu comme youtubeur, le jeune anglais s’est ensuite essayé au nu metal avant de trouver sa voix en rappeur de l’extrême.

 

Columbine – 21h50

C’est dans le far west français que l’on trouve Columbine. Le collectif de Rennes a imposé son hip hop décalé grâce à des clips vidéos amateurs encensés sur les réseaux sociaux, avant d’évoluer vers des titres plus construits, plus aboutis. Le troisième album de ces Enfants Terribles, « Adieu Bientôt » est devenu disque d’or en novembre, à peine deux mois après sa sortie.

 

PLK – 20h40

Membre du groupe Panama Bende, PLK retourne la planète rap avec son premier album solo et se place comme le jeune espoir de la scène parisienne. Sa coupe blonde peroxidée lui donne des faux airs d’Eminem à qui il empreinte son franc parler et des punchlines renversantes.

 

Dosseh – 19h35

Dosseh bouscule les standards du genre. Dans un registre plus classique, l’auteur du tube « Habitué » aime jouer des codes et briser les tabous. Son album « Vidalo$$a » a fait décoller sa popularité et est désormais disque d’or. Après « Infréquentables », le rappeur d’Orléans s’est offert un second featuring avec Booba, « MQTB » qui le propulse dans la cour des grands.

 

Lord Esperanza – 18h30

Après avoir ouvert pour Roméo Elvis lors d’un concert complet aux Docks l’année dernière, Lord Esperanza a conquis le public romand. Du haut de ses 22 ans, l’Enfant du siècle, comme il s’appelle lui-même, incarne avec ses semblables une nouvelle génération aux aspirations et inspirations multiples, allant du rap US à la littérature classique et la chanson française.

 

Retrouvez tous ces artistes réunis pour un plateau inédit à l’occasion de The Beat Festival #03, l’événement hip hop de l’année en Suisse romande, samedi 26 janvier 2019 à l’Arena de Genève.

 

Scarlxrd complète l’affiche de The Beat Festival !

Cerise sur le gâteau de cette 3ème édition, Scarlxrd va ravir les amateurs de turn up! Le rappeur de Birmingham s’est fait connaître grâce au son viral « Heart Attack ». Dreadlocks courtes, masque noir et look post-apocalyptique, l’ancien Youtubeur anglais Mazzi Maz a très vite conquis le Royaume-Uni avec sa trap incandescente. Inspiré autant par Nelly et Eminem que par Rage Against the Machine et Deftones, son rap se mêle au metal et devient cru et sombre. Ce personnage atypique ne fait que commencer sa carrière, mais son futur est pavé de succès. A découvrir en exclusivité à The Beat Festival, l’événement hip hop de l’année en Suisse romande.

L’affiche est dévoilée !

The Beat Festival reprend ses droits samedi 26 janvier 2019 à l’Arena de Genève pour une 3ème
édition très attendue. Après avoir conquis plus de 8500 spectateurs en 2018 avec les performances
exclusives de Damso, Sofiane ou encore Romeo Elvis, l’événement hip hop de l’année en Suisse
romande revient en force avec une nouvelle affiche inédite qui réunit une fois de plus le meilleur des
musiques urbaines de l’année écoulée et les champions des réseaux sociaux : Vald, Dosseh, Moha La
Squale, Columbine, PLK et Lord Esperanza. Qui dit mieux ?

Découvert par le grand public lors de la première édition du festival, Vald revient en terrain conquis,
fort du succès de son dernier album « XEU » et son hymne à la joie revisité « Désaccordé ». Rappeur
de l’absurde frisant le burlesque, rimeur détaché, presque désabusé, le trublion d’Aulnay-sous-Bois
est aujourd’hui le nouveau souffle du rap français et le héro d’une jeunesse en quête de repères
esthétiques. Avec lui, le rappeur orléanais Dosseh bouscule les standards du genre. Dans un registre
plus classique que son compère parisien, l’auteur du tube « Habitué » aime jouer des codes et briser
les tabous. Propulsé sur le devant de la Seine depuis la sortie de son album « Vidalo$$a », Dosseh ne
cesse de surprendre et impose son style du haut de sa trentaine bien affirmée.

Révélation du dernier Montreux Jazz Festival, Mohamed Bellahmed, alias Moha La Squale, n’en fini
plus de faire des émules avec son franc parler et son charme ravageur. Encore inconnu il y a peu, le
rappeur du XXe arrondissement est devenu l’un des artistes les plus suivis de l’Hexagone depuis la
sortie de son premier album « Bendero », porté par le tube éponyme et le désormais classique
« Bienvenue à la Banane » en référence à son quartier. C’est l’une des nouvelles figures rap du
moment aux côtés de PLK, jeune espoir de la scène parisienne et membre du groupe Panama Bende,
dont le premier album solo « Polak » vient de paraître dans le sillage des tubes « Pas Les Mêmes » et
« Dis Moi Oui ». Comment se refuser ? Avec sa tête blonde peroxydée de chérubin des cités, on lui
donnerait le Bon Dieu sans confession !

Autoproclamé « L’Enfant du siècle », Lord Esperanza s’est lui aussi fait un nom au sein de la scène
parisienne avec sa trap énergique et sa belle gueule aux faux airs de Nekfeu. Inspiré tant par le rap
US que la littérature classique et la chanson française, ce MC parisien de 22 ans incarne avec ses
semblables une nouvelle génération aux aspirations multiples et cosmopolites, à l’image de sa
dernière mixtape vagabonde « Dans Ta Ville ». Plus à l’Ouest, le collectif rennais Columbine a
imposé son hip hop décalé et ses rimes au second degré à grand renfort de clips vidéos amateurs
encensés sur les réseaux sociaux. Dans le sillage de Lorenzo, ces enfants terribles à la fibre créative et
au verbe leste font un carton avec leur troisième album tout juste sorti de presse « Adieu Bientôt ».

Retrouvez tous ces artistes réunis pour un plateau inédit à l’occasion de The Beat Festival #03,
l’événement hip hop de l’année en Suisse romande, samedi 26 janvier 2019 à l’Arena de Genève.

Moha La Squale et Lord Esperanza rejoignent PLK et Columbine à l’affiche

The Beat Festival annonce deux nouveaux noms à l’affiche de sa 3ème édition. Après PLK et Columbine, les rappeurs parisiens Moha La Squale et Lord Esperanza rejoignent l’événement hip hop de l’année en Suisse romande, dont le programme complet sera dévoilé à la rentrée.

Révélation du dernier Montreux Jazz Festival, Mohamed Bellahmed, alias Moha La Squale, n’en fini plus de faire la Une avec son franc parler et son charme ravageur. Encore inconnu il y a peu, le rappeur du XXe arrondissement est très rapidement devenu l’un des artistes les plus suivis de l’Hexagone depuis la sortie de son premier album « Bendero », porté par le tube éponyme et le désormais classique « Bienvenue à la Banane », en référence à son quartier. C’est la nouvelle figure rap du moment, porte-parole d’une génération en pleine effervescence !

Autoproclamé « L’Enfant du siècle », Lord Esperanza s’est lui aussi fait un nom au sein de la scène parisienne avec sa trap énergique et sa belle gueule aux faux airs de Nekfeu. Inspiré tant par le rap US que la littérature classique et la chanson française, ce Parisien de 22 ans incarne une nouvelle génération du rap francophone aux inspirations multiples et cosmopolites, à l’image de sa dernière mixtape vagabonde « Dans Ta Ville ».

Retrouvez Moha La Squale, Lord Esperanza, PLK et Columbine en exclusivité à The Beat Festival #03 samedi 26 janvier 2019. Programme complet annoncé en septembre.

The Beat #03: premiers noms dévoilés

Premier festival de musiques urbaines en Suisse romande, The Beat revient à l’Arena de Genève samedi 26 janvier 2019 pour une édition #03 qui réunira une fois de plus le meilleur du hip hop nouvelle génération et annonce les deux premiers noms de sa nouvelle affiche: Columbine et PLK.

Enfants terribles du rap français, le collectif rennais Columbine a imposé son hip hop décalé et ses rimes au second degré à grand renfort de clips vidéos amateurs encensés sur les réseaux sociaux. Dans le sillage de Lorenzo, ces garçons à la fibre créative et au verbe leste viendront défendre leur nouvel album à The Beat en compagnie de PLK, révélation de la scène parisienne et membre du groupe Panama Bende, dont le premier album solo paraîtra également à l’automne. Qui dit mieux ? Retrouvez Columbine et PLK à l’affiche de The Beat Festival pour une 3ème édition haute en couleurs, dont l’affiche complète sera dévoilée à la rentrée.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit

The Beat #02: une 2ème édition au sommet

Le festival de musiques urbaines suisse romand a affiché complet pour sa deuxième édition samedi soir à l’Arena de Genève. Damso, Sofiane, Kaaris, Lorenzo, Romeo Elvis, Caballero & JeanJass et $uicide Boy$ ont fait vibrer 8500 personnes dans une ambiance festive unique. Rendez-vous le 26 janvier 2019 pour The Beat #03!

Après un baptême du feu réussi l’an dernier avec près de 5000 spectateurs, The Beat Festival a confirmé son succès auprès du jeune public romand samedi soir à l’Arena de Genève en affichant complet avec 8500 personnes pour sa seconde édition. Avec une formule légèrement remaniée, le festival de musiques urbaines suisse romand proposait cette année encore le meilleur du hip hop nouvelle génération et de nombreuses exclusivités, dont le Belge Damso, star du moment, qui s’est vu remettre sur scène un disque d’or pour son album « Ipséité » au terme d’un concert sublime, point d’orgue de la soirée.

Avant d’acclamer Damso, le public était déjà nombreux à l’ouverture des portes pour célébrer le rap frais et enjoué des autres Belges de la soirée Caba & JeanJass et leur compère Roméo Elvis, qui assuraient ensemble le début des festivités. Le trublion du rap français Lorenzo, alias l’Empereur du sale, enchainait ensuite les blagues potiches et rimes grivoises dans l’hilarité générale avant de passer le micro à Kaaris pour une démonstration de force à coups de tubes et refrains efficaces (Tchoin Tchoin Tchoin!). L’ambiance montait d’un cran.

Auteur d’un tout nouvel album paru la veille du festival, le rappeur parisien Sofiane passait ensuite en revue ses classiques avec une efficacité redoutable, n’hésitant pas à faire se lever les spectateurs assis en gradins. Chauffé à blanc, le public faisait un accueil triomphal à Damso sur le coup de minuit et quart, confirmant au passage l’incroyable popularité du chanteur d’origine congolaise. Avec sa nonchalance caractéristique, l’artiste de 25 ans offrait un récital à ses fans, enchainant les morceaux de son dernier album dont le célèbre « Macarena » repris en coeur par toute la salle, avant de recevoir son disque d’or. Moment d’émotion.

En guise de clôture, les trois cousins tatoués et déjantés de $uicide Boy$ apportaient une touche finale à l’accent américain à une deuxième édition couronnée de succès sur le plan artistique, organisationnel et financier. La manifestation s’est déroulée sans incidents et le budget est équilibré. Rendez-vous samedi 26 janvier 2019 pour la troisième édition de The Beat Festival!

Au plaisir de vous retrouver l’année prochaine,
Keep it live!

PARTENAIRES