The Beat Festival

The Beat Festival

Partagez l'évenement THE BEAT

2018

Scarlxrd complète l’affiche de The Beat Festival !

Cerise sur le gâteau de cette 3ème édition, Scarlxrd va ravir les amateurs de turn up! Le rappeur de Birmingham s’est fait connaître grâce au son viral « Heart Attack ». Dreadlocks courtes, masque noir et look post-apocalyptique, l’ancien Youtubeur anglais Mazzi Maz a très vite conquis le Royaume-Uni avec sa trap incandescente. Inspiré autant par Nelly et Eminem que par Rage Against the Machine et Deftones, son rap se mêle au metal et devient cru et sombre. Ce personnage atypique ne fait que commencer sa carrière, mais son futur est pavé de succès. A découvrir en exclusivité à The Beat Festival, l’événement hip hop de l’année en Suisse romande.

L’affiche est dévoilée !

The Beat Festival reprend ses droits samedi 26 janvier 2019 à l’Arena de Genève pour une 3ème
édition très attendue. Après avoir conquis plus de 8500 spectateurs en 2018 avec les performances
exclusives de Damso, Sofiane ou encore Romeo Elvis, l’événement hip hop de l’année en Suisse
romande revient en force avec une nouvelle affiche inédite qui réunit une fois de plus le meilleur des
musiques urbaines de l’année écoulée et les champions des réseaux sociaux : Vald, Dosseh, Moha La
Squale, Columbine, PLK et Lord Esperanza. Qui dit mieux ?

Découvert par le grand public lors de la première édition du festival, Vald revient en terrain conquis,
fort du succès de son dernier album « XEU » et son hymne à la joie revisité « Désaccordé ». Rappeur
de l’absurde frisant le burlesque, rimeur détaché, presque désabusé, le trublion d’Aulnay-sous-Bois
est aujourd’hui le nouveau souffle du rap français et le héro d’une jeunesse en quête de repères
esthétiques. Avec lui, le rappeur orléanais Dosseh bouscule les standards du genre. Dans un registre
plus classique que son compère parisien, l’auteur du tube « Habitué » aime jouer des codes et briser
les tabous. Propulsé sur le devant de la Seine depuis la sortie de son album « Vidalo$$a », Dosseh ne
cesse de surprendre et impose son style du haut de sa trentaine bien affirmée.

Révélation du dernier Montreux Jazz Festival, Mohamed Bellahmed, alias Moha La Squale, n’en fini
plus de faire des émules avec son franc parler et son charme ravageur. Encore inconnu il y a peu, le
rappeur du XXe arrondissement est devenu l’un des artistes les plus suivis de l’Hexagone depuis la
sortie de son premier album « Bendero », porté par le tube éponyme et le désormais classique
« Bienvenue à la Banane » en référence à son quartier. C’est l’une des nouvelles figures rap du
moment aux côtés de PLK, jeune espoir de la scène parisienne et membre du groupe Panama Bende,
dont le premier album solo « Polak » vient de paraître dans le sillage des tubes « Pas Les Mêmes » et
« Dis Moi Oui ». Comment se refuser ? Avec sa tête blonde peroxydée de chérubin des cités, on lui
donnerait le Bon Dieu sans confession !

Autoproclamé « L’Enfant du siècle », Lord Esperanza s’est lui aussi fait un nom au sein de la scène
parisienne avec sa trap énergique et sa belle gueule aux faux airs de Nekfeu. Inspiré tant par le rap
US que la littérature classique et la chanson française, ce MC parisien de 22 ans incarne avec ses
semblables une nouvelle génération aux aspirations multiples et cosmopolites, à l’image de sa
dernière mixtape vagabonde « Dans Ta Ville ». Plus à l’Ouest, le collectif rennais Columbine a
imposé son hip hop décalé et ses rimes au second degré à grand renfort de clips vidéos amateurs
encensés sur les réseaux sociaux. Dans le sillage de Lorenzo, ces enfants terribles à la fibre créative et
au verbe leste font un carton avec leur troisième album tout juste sorti de presse « Adieu Bientôt ».

Retrouvez tous ces artistes réunis pour un plateau inédit à l’occasion de The Beat Festival #03,
l’événement hip hop de l’année en Suisse romande, samedi 26 janvier 2019 à l’Arena de Genève.

Moha La Squale et Lord Esperanza rejoignent PLK et Columbine à l’affiche

The Beat Festival annonce deux nouveaux noms à l’affiche de sa 3ème édition. Après PLK et Columbine, les rappeurs parisiens Moha La Squale et Lord Esperanza rejoignent l’événement hip hop de l’année en Suisse romande, dont le programme complet sera dévoilé à la rentrée.

Révélation du dernier Montreux Jazz Festival, Mohamed Bellahmed, alias Moha La Squale, n’en fini plus de faire la Une avec son franc parler et son charme ravageur. Encore inconnu il y a peu, le rappeur du XXe arrondissement est très rapidement devenu l’un des artistes les plus suivis de l’Hexagone depuis la sortie de son premier album « Bendero », porté par le tube éponyme et le désormais classique « Bienvenue à la Banane », en référence à son quartier. C’est la nouvelle figure rap du moment, porte-parole d’une génération en pleine effervescence !

Autoproclamé « L’Enfant du siècle », Lord Esperanza s’est lui aussi fait un nom au sein de la scène parisienne avec sa trap énergique et sa belle gueule aux faux airs de Nekfeu. Inspiré tant par le rap US que la littérature classique et la chanson française, ce Parisien de 22 ans incarne une nouvelle génération du rap francophone aux inspirations multiples et cosmopolites, à l’image de sa dernière mixtape vagabonde « Dans Ta Ville ».

Retrouvez Moha La Squale, Lord Esperanza, PLK et Columbine en exclusivité à The Beat Festival #03 samedi 26 janvier 2019. Programme complet annoncé en septembre.

The Beat #03: premiers noms dévoilés

Premier festival de musiques urbaines en Suisse romande, The Beat revient à l’Arena de Genève samedi 26 janvier 2019 pour une édition #03 qui réunira une fois de plus le meilleur du hip hop nouvelle génération et annonce les deux premiers noms de sa nouvelle affiche: Columbine et PLK.

Enfants terribles du rap français, le collectif rennais Columbine a imposé son hip hop décalé et ses rimes au second degré à grand renfort de clips vidéos amateurs encensés sur les réseaux sociaux. Dans le sillage de Lorenzo, ces garçons à la fibre créative et au verbe leste viendront défendre leur nouvel album à The Beat en compagnie de PLK, révélation de la scène parisienne et membre du groupe Panama Bende, dont le premier album solo paraîtra également à l’automne. Qui dit mieux ? Retrouvez Columbine et PLK à l’affiche de The Beat Festival pour une 3ème édition haute en couleurs, dont l’affiche complète sera dévoilée à la rentrée.

The Beat #02: une 2ème édition au sommet

Le festival de musiques urbaines suisse romand a affiché complet pour sa deuxième édition samedi soir à l’Arena de Genève. Damso, Sofiane, Kaaris, Lorenzo, Romeo Elvis, Caballero & JeanJass et $uicide Boy$ ont fait vibrer 8500 personnes dans une ambiance festive unique. Rendez-vous le 26 janvier 2019 pour The Beat #03!

Après un baptême du feu réussi l’an dernier avec près de 5000 spectateurs, The Beat Festival a confirmé son succès auprès du jeune public romand samedi soir à l’Arena de Genève en affichant complet avec 8500 personnes pour sa seconde édition. Avec une formule légèrement remaniée, le festival de musiques urbaines suisse romand proposait cette année encore le meilleur du hip hop nouvelle génération et de nombreuses exclusivités, dont le Belge Damso, star du moment, qui s’est vu remettre sur scène un disque d’or pour son album « Ipséité » au terme d’un concert sublime, point d’orgue de la soirée.

Avant d’acclamer Damso, le public était déjà nombreux à l’ouverture des portes pour célébrer le rap frais et enjoué des autres Belges de la soirée Caba & JeanJass et leur compère Roméo Elvis, qui assuraient ensemble le début des festivités. Le trublion du rap français Lorenzo, alias l’Empereur du sale, enchainait ensuite les blagues potiches et rimes grivoises dans l’hilarité générale avant de passer le micro à Kaaris pour une démonstration de force à coups de tubes et refrains efficaces (Tchoin Tchoin Tchoin!). L’ambiance montait d’un cran.

Auteur d’un tout nouvel album paru la veille du festival, le rappeur parisien Sofiane passait ensuite en revue ses classiques avec une efficacité redoutable, n’hésitant pas à faire se lever les spectateurs assis en gradins. Chauffé à blanc, le public faisait un accueil triomphal à Damso sur le coup de minuit et quart, confirmant au passage l’incroyable popularité du chanteur d’origine congolaise. Avec sa nonchalance caractéristique, l’artiste de 25 ans offrait un récital à ses fans, enchainant les morceaux de son dernier album dont le célèbre « Macarena » repris en coeur par toute la salle, avant de recevoir son disque d’or. Moment d’émotion.

En guise de clôture, les trois cousins tatoués et déjantés de $uicide Boy$ apportaient une touche finale à l’accent américain à une deuxième édition couronnée de succès sur le plan artistique, organisationnel et financier. La manifestation s’est déroulée sans incidents et le budget est équilibré. Rendez-vous samedi 26 janvier 2019 pour la troisième édition de The Beat Festival!

Au plaisir de vous retrouver l’année prochaine,
Keep it live!

PARTENAIRES